Chèque santé,
qui peut en bénéficier ?

Temps de lecture

2 minutes

Niveau

CONFIRMÉ

Certains salariés peuvent demander à être dispensés de la mutuelle d’entreprise et vous réclamer, à la place, un « versement santé ». Qui est concerné et comment ça marche ?

Depuis le 1er janvier 2016, a été instauré, en plus de la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés, un « versement santé », que vous devez verser à certains salariés précaires, quand ils vous en font la demande.

 

Mutuelle collective : qui sont les bénéficiaires du chèque santé ?

Les salariés en CDD ou en contrat de mission de moins de trois mois, à condition qu’ils soient couverts au titre d’une mutuelle individuelle dite « responsable ». Ceux qui perçoivent déjà des aides au financement de leur mutuelle ne peuvent pas en bénéficier. C’est le cas pour la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) ou l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS) et pour ceux qui sont assurés au titre d’une autre mutuelle d’entreprise obligatoire.

 

Les démarches du salarié demandeur d’un chèque santé

Les salariés doivent vous demander à être dispensés de la mutuelle d’entreprise obligatoire, vous demander ensuite le versement santé et justifier pour cela de leur couverture santé individuelle. La dispense est facile à obtenir, c’est un cas de dispense « de droit ».

 

Quel est le montant du versement santé au titre de la mutuelle d’entreprise ?

Le montant du chèque santé est égal à ce que vous versez pour chacun des autres salariés au titre de la mutuelle d’entreprise obligatoire. Si la cotisation à cette mutuelle est de 40 € par mois par exemple (20 € à votre charge et 20 € à la charge du salarié), le montant du chèque santé sera également de 20 € par mois. Ensuite vous appliquez un prorata en fonction du temps de travail effectif. Un salarié à mi-temps, percevra 10 € par mois par exemple.

Attention, ce versement santé doit au minimum être de 15 € par mois pour un temps plein (5 € en Moselle et en Alsace), même si vous payez une cotisation inférieure pour les salariés couverts par le contrat collectif d’entreprise.

Au montant que vous acquittez tous les mois au titre du versement santé, vous devez impérativement ajouter un coefficient de majoration de 5 % pour les salariés en CDI et de 25 % pour les salariés en CDD. Votre versement santé est, dans l’exemple précèdent, de 20 €, il passera à 25 € pour un salarié en CDD (+25 %).

Apicil utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, vous proposer des services et optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions par notre politique de confidentialité.

Accepter Personnaliser

Gestion des cookies

APICIL utilise des cookies qui sont nécessaires au bon fonctionnement de ses sites Web. Selon vos préférences, APICIL peut également utiliser des cookies pour améliorer votre expérience, mesurer l’audience, vous proposer des services et optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux . Ces réglages ne sont valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

Préférence pour tous les cookies

Cookies obligatoires

Ces cookies permettent de faciliter votre navigation en vous proposant les meilleurs performances web des sites du Groupe APICIL. Les données qui sont utilisées pour établir votre profil de navigation sont collectées et traitées de manière totalement anonyme :

Cookies statistiques

Ces cookies permettent de suivre la fréquentation de nos sites et nous aident à améliorer la qualité de nos services. Les données qui sont utilisées pour établir votre profil de navigation sont collectées et traitées de manière totalement anonyme :