(function(w,d,s,l,i){w[l]=w[l]||[];w[l].push({'gtm.start': new Date().getTime(),event:'gtm.js'});var f=d.getElementsByTagName(s)[0], j=d.createElement(s),dl=l!='dataLayer'?'&l='+l:'';j.async=true;j.src= 'https://www.googletagmanager.com/gtm.js?id='+i+dl;f.parentNode.insertBefore(j,f); })(window,document,'script','dataLayer','GTM-KXRZF4C'); Entreprise libérée : avez-vous pensé à manager autrement ? - APICIL

Avez-vous pensé à manager autrement ?

Entreprise libérée ou "servant leadership" sont des nouveaux modèles de management qui font école et débat ! Quels sont-ils, concourent-ils à un meilleur bien-être des collaborateurs ? Sont-ils performants sur le long terme pour améliorer la rentabilité de l’entreprise ?

Avez-vous pensé à manager autrement ?

L’innovation managériale en 5 points

Olivier Mériaux de l’ANACT (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) et Mathieu Molines, chercheur au sein de la chaire Mindfulness de Grenoble Ecole de Management défendent leurs convictions en 5 points sur ces nouveaux modèles de management.

 

#1 L’entreprise libérée, davantage un outil marketing que de management

D’après Olivier Mériaux, l’entreprise libérée consistant à supprimer des niveaux intermédiaires de management ne débouche pas forcément sur un meilleur bien-être au travail et une augmentation des performances. La bonne interprétation de ce nouveau modèle de management serait plutôt d’équilibrer son propre mode de management, de réévaluer les notions d’autonomie, de contrôle, de responsabilité, de créativité…

 

#2 On n’achète pas un modèle de management « tout fait »

 

« Une politique de management ne s’achète pas sur une étagère […] la réponse est dans la construction de son propre modèle, dépendant de ses besoins, de son organisation, de son histoire, de sa structure managériale… » Olivier Mériaux

#3 En management, le retour au facteur humain est inéluctable

Le principe du servant leadership est de remettre l’humain au cœur du système managerial.

D’après Mathieu Molines, « C’est une philosophie altruiste où les leaders, reconnaissant que la force d’une organisation repose sur ses membres, acceptent de se concentrer sur les services qu’ils doivent rendre. » Cela les oblige à quelques pré-requis ; une écoute attentive, une posture d’empathie et d’entraide, de la persuasion…

Olivier Mériaux rajoute que « la formation des managers est capitale pour appliquer ce modèle de management ».

#4 De l’entreprise libérée… vers l’entreprise délibérée !

Les managers s’éloignent de plus en plus de la pratique du terrain.

Pour Olivier Mériaux, il est nécessaire que ces derniers réinvestissent une part de travail concret et s’impliquent dans des processus participatifs.

« C’est ce que d’aucuns appellent l’entreprise délibérée et préfèrent à l’entreprise libérée : c’est-à-dire une entreprise qui promeut des espaces de délibération entre tous les collaborateurs et leur manager. »

Les salariés investissent ainsi plus d’engagement dans leur activité, se sentent mieux et donc se révèlent plus performants.

#5 Les organisations françaises semblent mûres pour le changement

Le servant leadership aux États-Unis connaît un franc succès : « 50 % des 10 compagnies où il fait bon travailler l’ont implanté » d’après Mathieu Molines.

« En France, les entreprises sont encore dans l’expectative mais face à la crise économique, les scandales éthiques et financiers ou les problèmes croissants de stress au travail,elles envisagent plus directement la nécessité de faire évoluer leurs organisations. » Mathieu Molines

Manager autrement, est-ce rentable ?

Relier liberté des collaborateurs et rentabilité de l’entreprise, est-ce sérieusement possible et soutenable à long terme ? Parmi les sociétés dont le management privilégie le
« pourquoi » plutôt que le « comment », elle génère plutôt un « oui » massif. Comment font ces entreprises-là, quels sont leurs secrets ? Franck Dunière, à la tête de la société IP Line, a embarqué l’une de ses collaboratrices, Julie Diolez, et le coach en management, Erik Dufour, dans un exercice d’argumentation.

 

Management libéré : comment le mettre en oeuvre dans les entreprises aujourd’hui ?

Erik Dufour. Les entrepreneurs se posent encore beaucoup de questions mais ils ont plutôt envie de décréter la « libéralisation » de leur entreprise et semblent prêts à investir pour y parvenir.

Franck Dunière. Pour moi, c’est clairement créer l’entreprise de demain. Une entreprise où le quotidien est agréable pour tous, où l’argent vient après… mais où il vient ! Chez IP Line, tout est décidé de manière collégiale : les sujets du quotidien comme le chemin permettant d’atteindre notre vision.

Comment s’illustre le management libéré concrètement ?

Franck Dunière. Chez nous, pas de hiérarchie en râteau. Un homme ou une femme gravite au centre mais on perçoit très vite que cette personne leader ne représente rien sans ceux qui l’entourent.

Julie Diolez. Nous considérons qu’IP Line est une personne. L’entreprise ne se matérialise plus au travers de ses dirigeants mais est incarnée : avec un âge, des parents, un but dans la vie, des problèmes, des envies…

« La finalité est de rendre le client heureux ! Et c’est cela qui est motivant. » Julie Diolez

 

La management libéré : n’est-ce pas une vision un peu candide du monde des affaires ?

Erik Dufour. Pour moi, au-delà des effets de mode véhiculés par le concept d’entreprise libérée, il y a un élément qui résonne : celui de management comportemental, permettant de découvrir comment chacun fonctionne et de faire émerger les complémentarités. Déployer une approche qui reconnaît que les hommes et les femmes travaillent avec des émotions. C’est par nature un élément pour tendre vers davantage de rentabilité.

Pour en savoir plus, demandez votre Synapse #2 : Manager autrement, est-ce rentable ?

Recevoir le synapse #2

Protection des données personnelles

Les données personnelles collectées font l’objet d’un traitement par le Groupe APICIL aux fins de la prise en compte de la demande de réception du Synapse et, sous réserve d’y avoir consenti, de l’abonnement à la newsletter. La fourniture des informations obligatoires est nécessaire à la fourniture du service. Ces informations ne seront transmises qu’aux services compétents du Groupe APICIL. Les données personnelles collectées ne seront pas conservées au-delà de la durée nécessaire à la réalisation des finalités déclarées, à laquelle s’ajoutent les durées de prescription légales applicables en vigueur. Toute personne concernée peut en demander l’accès, la rectification, l’effacement, la portabilité, demander une limitation du traitement ou s’y opposer, et définir des directives post mortem en écrivant à dpo@apicil.com ou à l’adresse suivante : Groupe APICIL – Délégué à la protection des données, Service Relation Client – 38 rue François Peissel, 69300 Caluire et Cuire. Si elle estime que ses droits ne sont pas respectés, toute personne concernée peut introduire une réclamation auprès de la CNIL. Plus de détails sur www.apicil.com/protection-des-donnees-personnelles.

Synapse #2 : Manager autrement, est-ce rentable ?

Protection des données personnellesEnvoyer

Merci pour votre demande. Votre documentation vous a été envoyée à l'adresse indiquée.

Apicil utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, vous proposer des services et optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions par notre politique de confidentialité.

Accepter Personnaliser

Gestion des cookies

APICIL utilise des cookies qui sont nécessaires au bon fonctionnement de ses sites Web. Selon vos préférences, APICIL peut également utiliser des cookies pour améliorer votre expérience, mesurer l’audience, vous proposer des services et optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux . Ces réglages ne sont valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.

Préférence pour tous les cookies

Cookies obligatoires

Ces cookies permettent de faciliter votre navigation en vous proposant les meilleurs performances web des sites du Groupe APICIL. Les données qui sont utilisées pour établir votre profil de navigation sont collectées et traitées de manière totalement anonyme :

Cookies publicitaires

Ces cookies permettent de vous proposer sur internet des publicités plus pertinentes de nos partenaires basées sur votre navigation et votre profil client. Ce choix n’a pas d’impact sur le volume de publicité.

Cookies statistiques

Ces cookies permettent de suivre la fréquentation de nos sites et nous aident à améliorer la qualité de nos services. Les données qui sont utilisées pour établir votre profil de navigation sont collectées et traitées de manière totalement anonyme :