Santé

Métiers de l’esthétique : « adapter chaque équipement pour améliorer les conditions de travail »

3 minutes
Nathalie CLAUCIGH est gérante de LUX Me, centre esthétique spécialisé en épilation définitive et photorajeunissement par lumière pulsée professionnelle à Lyon. Cliente du Groupe APICIL, elle porte une attention toute particulière aux conditions de travail de ses salariées esthéticiennes. Nous sommes allés à sa rencontre.
cabine de soins esthétique

Pouvez-vous nous présenter le centre LUX Me et son histoire ?

Nous sommes à ce jour le seul centre esthétique indépendant à Lyon exclusivement dédié à l’épilation définitive et aux soins du visage par lumière pulsée professionnelle. L’institut est implanté ici depuis dix ans.

Dans le cadre d’une reconversion, j’ai intégré très brièvement en 2012 une franchise esthétique, avant d’opter pour un fonctionnement indépendant en déposant ma propre marque. C’était un défi de se dire « j’arrête tout et je repars de zéro ». Il a fallu se former, apprivoiser les outils commerciaux et de gestion, et faire de gros travaux.

Nous avions déjà une clientèle fidélisée et c’est le bouche à oreille qui nous a permis de poursuivre notre activité. Nous sommes aujourd’hui trois à travailler au sein de l’institut : deux esthéticiennes et moi à la gestion.

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez ?

Ce sont les recrutements ! Les soins que nous prodiguons exigent de stricts protocoles d’hygiène. Nous intervenons sur la peau des gens, il y a des risques de brûlures… Le personnel doit être très rigoureux.

Les critères d’embauche sont assez nombreux, par rapport à toutes ces consignes d’hygiène et de sécurité. Ils sont le reflet de la charte qualité que j’ai souhaité mettre en place.

Chaque recrutement est ainsi une difficulté car nous pouvons mettre plus de six mois avant de trouver la candidate idéale.

Votre métier demande d’être beaucoup debout, avec des lumières vives… Comment arrivez-vous à optimiser les conditions de travail de vos salariées ?

Ma démarche est de porter une attention particulière aux conditions de travail. Tout ce qu’on peut mettre en œuvre pour faire un soin d’épilation définitive ou de soin du visage par lumière pulsée dans de bonnes conditions est primordial.

Le fait d’avoir une table de soins électrique dont la hauteur se règle en appuyant sur un bouton évite ainsi les problèmes de dos. Chaque opératrice peut adapter la hauteur en fonction de ses besoins.

Avec une table fixe il faudrait la démonter entre chaque soin, ou chercher un compromis entre la personne de petite taille et celle de grande taille. Mais aucune des deux ne serait à l’aise !

Investir dans une table électrique réglable, c’est non seulement plus confortable pour le client, mais c’est également très important pour la posture du personnel. Cela limite énormément la pénibilité.

On passe également beaucoup de temps debout. Ces dernières années, nous avons essayé tous les types de chaussures : baskets, ballerines… Nous portons désormais des sabots type médical, c’est le plus hygiénique et confortable été comme hiver.

Même le port des gants a été revu : les moins chers sont en latex, ils ne sont pas agréables à porter, on transpire dedans… Nous avons opté pour des gants vinyle non poudrés transparents, beaucoup plus confortables. Cela va jusqu’à la qualité du gel que nous utilisons.

Chaque équipement nécessite réflexion !

Protégez-vous également vos yeux ?

Oui, nous travaillons avec des lunettes spécifiques adaptées à la lumière pulsée et au laser. Nos appareils envoient des flashs de lumière, il faut donc que les yeux soient protégés. Ceux des clients et les nôtres !

L’opératrice peut porter des lunettes teintées, qui vont filtrer correctement la lumière et qui sont vendues avec les machines. Mais cela ne sera pas suffisant : si elle passe la journée avec ces lunettes, sa vue va se fatiguer.

Nous utilisons ainsi des lunettes de protection active, bien plus chères, mais beaucoup plus efficaces pour protéger et ménager les yeux des esthéticiennes : ce sont des lunettes intelligentes à détection automatique de la lumière. A chaque flash, une sorte de rideau s’abaisse et évite à l’opératrice de recevoir une forte lumière dans les yeux.

Il faut changer ces lunettes tous les deux ans environ, mais c’est un confort de travail non négligeable, elles sont très importantes pour la santé de l’opératrice.

L’institut est ouvert de 10 h à 19 h, et même si les opératrices se relaient, les gestes et postures doivent être optimisés.

Grâce à tous ces dispositifs de prévention, en dix ans, personne ne s’est mis en arrêt de travail pour des raisons de fatigue !

Des projets ?

LUX Me fête ses 10 ans cette année, nous sommes très heureux d’avoir en cours un projet pour l’ouverture d’un 2e centre courant 2023.

Le centre esthétique Lux Me


www.epilationdefinitivelyon.fr

20 rue des Remparts d’Ainay

69002 Lyon

Nos offres APICIL adaptées aux métiers de L’ESTHÉTIQUE

prévoyance et MUTUELLE SANTÉ

Des offres pour vous, vos salarié(e)s et votre famille

Vous souhaitez vous assurer en cas d’accident, maladie ou décès ? Vous recherchez une mutuelle 100 % santé adaptée à votre métier ? Découvrez nos offres et garanties santé et prévoyance pour les esthéticiennes indépendantes et les entreprises rattachées à la convention collective nationale de l’esthétique :