GMP (Garantie Minimale de Points) : définition et exemples

Temps de lecture

4 min

Niveau

INITIÉ

La Garantie Minimale de Points (GMP) est une cotisation AGIRC obligatoire qui s’applique uniquement aux cadres et assimilés.

GMP et temps plein

 

Voir cas A et B dans les exemples
Tout salarié relevant du régime AGIRC, doit obtenir un minimum de 120 points par an en retraite complémentaire pour un temps plein.

La GMP s’applique lorsque le salaire est :

  • inférieur au plafond de la Sécurité Sociale (cas A)
  • compris entre le plafond de la Sécurité Sociale et le salaire charnière (cas B)

Une cotisation forfaitaire est appelée sur son salaire pour lui permettre d’acquérir ce nombre de points

GMP et temps partiel

 

Voir cas C dans les exemples
Quel que soit le plafond appliqué en matière de Sécurité Sociale, le montant de la GMP est calculé au prorata de la rémunération à temps partiel par rapport à la rémunération qui serait versée si le salarié était à temps complet.
Sont considérés à temps partiel, les salariés dont la durée de travail est inférieure à un horaire à temps complet (éventuellement rapportée au mois ou à l’année).

La cotisation se calcule après avoir déterminé :

Le plafond de la sécurité sociale réduit

Plafond de la sécurité sociale de la périodicité de la paie x salaire à temps partiel
____________________________________________________________________
Salaire à temps plein

Le taux d’activité

Plafond de la sécurité sociale réduit x 100
_________________________________
Plafond de la sécurité sociale

La cotisation GMP réduite s’obtient en appliquant ce pourcentage sur le montant de la Garantie Minimale de Points dû pour la période concernée.

Garantie Minimale de Points et sommes isolée

 

Voir cas D dans les exemples
Le versement d’une somme isolée n’a aucune incidence sur le calcul de la GMP, celle-ci est due dans son intégralité. La somme isolée prise en compte (déduction faite de la partie qui donnerait lieu à appel de cotisation sur la Tranche 1) s’ajoute sur l’assiette correspondant à la GMP mais ne s’impute pas.

Garantie Minimale de Points et maladie

 

Voir cas E dans les exemples
La GMP est due dans sa totalité s’il y a eu maintien de salaire au cours de la période d’interruption de travail soit par l’employeur, soit par l’Organisme de Prévoyance.
La GMP est due au prorata de la période d’activité si le salaire n’est pas maintenu au cours de l’interruption de travail. Seuls les mois entiers de maladie sont neutralisables.
Lors de la déclaration annuelle des salaires, il faut préciser les salaires perçus avant et après la période d’incapacité.

GMP et salarié entrant ou sortant de l’entreprise en cours d’année

 

Voir cas F dans les exemples
La cotisation GMP annuelle doit être proratisée (en trentième en cas de mois incomplet) en fonction des périodes réellement travaillées et rémunérées.

Exemple de calcul de la Garantie Minimale de Points

 

Calcul de la cotisation GMP 2010 – Données pour exemples

   2010 CAS NOM       Salaire brut Somme Isolée Plafond SS Période Tranche 1 Tranche 2 Salaire charrnière Taux T2 GMP
01/01 au 31/12 A Martin 28 000 34 620 28 000 0 38 333 20,30 753.72
01/01 au 31/12 B Dupont 35 100 34620 34 620 480 38 333 20,30 753.72
01/01 au 31/12 C Durand 25 000 27 696 25 000 0 30 666 20,30 602.98
01/01 au 30/09 D Blanc 25 965 1 500 25 965 25 965 0 38 333 20,30 565,29
01/01 au 28/02 E Brun 4 500 5 770 4 500 0 6 389 20,30 125,62
01/05 au 21/12 F Brun 17 000 23 080 17 000 0 25 555 20,30 502,48
10/05 au 29/09 G Perrot 12 000 13560 12 000 0 15 014 20,30 295,19